L’Inde a toujours été un mystère pour moi. Des amis qui sont allés en Inde témoignent de ses qualités écrasantes et parfois exaspérantes. Leurs histoires ont piqué ma curiosité, mais j’ai été intimidé par certains des médias sociaux que j’ai vus, les livres que j’ai lus et d’autres histoires que j’ai entendues.

Il m’a fallu beaucoup de confiance en moi et d’encouragements de la part de mes amis avant de finalement décider de réserver un billet pour l’Inde.

Mon amie Aurélie, qui a voyagé en Inde, m’a rencontré à Jaipur. Nous devions voyager ensemble au Ladakh, l’une de mes destinations de rêve. Pico Iyer l’a surnommé « la Porte du Ciel » et cela fait des années que j’y pense.

Les vols à destination de Jaipur étaient moins chers que ceux à destination de Delhi, où il existe des liaisons vers Leh, la porte d’entrée du Ladakh. J’ai donc décidé de venir quelques jours plus tôt pour explorer ce qu’on a surnommé la « ville rose ». Le rose, après tout, est l’une des couleurs que j’adore.

Jaipur est la capitale et la plus grande ville de l’État indien du Rajasthan. Elle est communément connue sous le nom de ville rose, car elle a été peinte en rose, une couleur symbolisant l’hospitalité, en 1876 pour accueillir le mari de la reine Victoria, le prince Albert. Chaque bâtiment dans son centre historique fortifié est peint en rose terre cuite.

Pendant le déjeuner, notre toile de fond était l’un de ses sites les plus emblématiques, le Hawa Mahal. Pendant que la rue en contrebas était pleine de circulation et que les commerçants tentaient de capter l’attention des touristes de passage, nous jouissions d’une vue imprenable depuis le café en face.

Hawa Mahal, qui se traduit par Palais des vents ou Palais de la brise, est un monument de cinq étages avec 953 fenêtres qui ressemble à un nid d’abeille, construit en grès rouge et rose. Les fenêtres ont été construites pour permettre aux dames royales d’observer les événements autour de la ville sans être vues. Les fenêtres laissent également passer l’air frais.

Outre les remparts, Jaipur est également entourée de plusieurs forts défensifs.

Amer Fort, qui est situé à Amer, est une autre attraction touristique principale à Jaipur.

Nous nous sommes rendus en fin d’après-midi, au milieu d’une tempête de pluie. Nous avons rapidement grimpé ses sentiers pavés puis nous nous sommes blottis avec d’autres touristes près de la billetterie de la cour d’honneur. Même sous la pluie battante, il était encore facile de voir la beauté du fort.

Le fort, déclaré patrimoine mondial de l’UNESCO en 2013 avec d’autres forts du Rajasthan, a été construit en grès rouge et en marbre. Il donne également une vue d’ensemble de la ville.

Nous avons quitté le fort par la Porte du Soleil, construite dans le passé pour accueillir les armées victorieuses dans le palais. La Porte du Soleil est aussi l’une des portes de Jaipur les plus élaborées, et Jaipur est célèbre pour ses portes !

Une autre est la porte Patrika, l’entrée du Cercle de Jawahar. C’est actuellement l’un des endroits les plus Instagrammés de Jaipur en raison de ses couleurs pastel et de ses motifs élaborés. Tout est recouvert d’art.

Presque tout ce que nous avons vu à Jaipur pendant notre visite d’une journée était esthétiquement agréable. Même les deux temples sur lesquels nous sommes tombés par hasard nous ont laissé bouche bée devant leur beauté. L’une d’elles est Birla Mandir. Nous avons vu la façade de ce temple sur le chemin de Patrika Gate, nous avons donc décidé de jeter un coup d’œil sur le chemin du retour vers la vieille ville. Malheureusement, nous sommes arrivés au moment de la fermeture du temple et nous n’avons eu que quelques minutes pour admirer cette création en marbre blanc.

Je n’ai pas pu m’empêcher d’admirer son magnifique plafond en dôme quand nous sommes entrés. J’ai à peine remarqué qu’ils fermaient déjà les autels.

Le temple est l’un des nombreux et magnifiques sanctuaires de prière et de méditation de la famille Birla dans différentes villes de l’Inde. Il est situé sur un terrain surélevé, ce qui lui donne une vue panoramique de la ville.

Il faut environ cinq minutes de marche pour se rendre au temple depuis l’entrée, mais il y a beaucoup d’arbres le long du chemin, ce qui rend le chemin agréable. Une chose que j’ai remarquée à Jaipur, c’est qu’il y a beaucoup d’arbres et de parcs.

Nous avons trouvé l’autre temple en route vers Amer Fort depuis Panna Meena Ka Kund, un puits d’escalier et un système de collecte des eaux de pluie, qui attire également les touristes grâce à ses pittoresques escaliers symétriques. Il a également été présenté dans l’un des articles écrits par Pico Iyer.

A cause des difficultés pour réserver Uber et Ola (applications sur lesquelles nous avons compté pendant notre tournée à Jaipur !) nous avons décidé de marcher. Nous avons reçu des directions des locaux, et sur notre chemin, nous avons trouvé Jagat Shiromani.

Le grand escalier du temple et les pylônes ornés ont d’abord attiré notre attention, alors nous avons décidé de regarder à l’intérieur. Dès que nous sommes arrivés au temple, nous avons entendu des chants joyeux. Nous avons appris plus tard que les femmes chantaient des louanges pour le printemps. Cette expérience incroyable a vraiment donné vie au temple pour nous.

Un sympathique local nous a dit que le temple est tout à fait unique. Selon elle, c’est le seul temple de Meera Bai-poétesse, sainte et fervente adepte du Seigneur Krishna au Rajasthan. Le temple contient également une statue de Krishna que l’on croit être la même statue vénérée par Meera Bai.

Le temple est rempli de belles sculptures de dieux, d’éléphants et de tigres. Les sculptures étaient vraiment impressionnantes. Il y a tellement d’art, et il est magnifiquement préservé.

Il y avait d’autres curiosités que nous n’avons pas réussi à intégrer dans notre itinéraire. Nous avons vraiment passé du temps dans chacun d’eux à admirer chaque détail et à prendre toutes les couleurs. Entre toutes nos explorations, nous nous sommes également assurés de goûter les meilleurs produits de Jaipur. Nous avons déjeuné au café Jaipur, où nous avons partagé une table avec Krishan, un homme qui aime écrire des lettres. Le déjeuner était au Tattoo Café and Lounge, situé en face de Hawa Mahal, où j’avais un air très triste mais plutôt délicieux paneer. Puis, le dîner était à Stepout, une bibliothèque de café cum qui est presque entièrement jaune. Nous sommes restés à l’auberge Moustache.

En dehors de tous les sites que nous avons manqués, il y a tant d’autres raisons d’y retourner. Nous devons goûter davantage à sa nourriture délicieuse, découvrir ses marchés (dont on dit qu’ils ont beaucoup de trouvailles bon marché) et avoir des rencontres plus agréables avec ses habitants. Et probablement plus de selfies avec eux, parce qu’ils aiment les selfies et qu’ils viennent toujours à nous pour en avoir un !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *