La Route des Grandes Alpes en voiture en 4 jours

Êtes-vous prêt pour un grand voyage en voiture dans les Alpes françaises ? Découvrez la beauté des Alpes en suivant la légendaire Route des Grandes Alpes.

Vous traverserez quatre parcs nationaux, gravirez 20 cols de montagne parmi les plus hauts d’Europe. Combinant lacs, vallées reculées et vues impressionnantes, ce fabuleux itinéraire vous emmène du lac Léman à la Méditerranée.

Cet itinéraire est particulièrement apprécié des vététistes et des cyclistes. Mais nous partagerons ici un itinéraire en voiture !

la route des grandes alpes en voiture

Où se situe la Route des Grandes Alpes ?

Cet route légendaire débute sur les rives du lac Léman, à Thonon-les-Bains, et se termine à Menton, sur la Côte d’Azur.

Entièrement ouverte de juin à octobre, la Route des Grandes Alpes est praticable dès la fonte des neiges qui bloquent les plus hauts cols en hiver.

Quand partir ?

Les meilleures périodes pour en profiter sont le printemps ou le mois de septembre, lorsque la route est à vous et que la nature alpine révèle toutes ses richesses. En effet, en haute saison, cette route touristique est saturée.

De la Haute-Savoie aux Alpes-Maritimes, vous traverserez successivement les massifs du Chablais, du Beaufortain, de la Vanoise, des Cerces, du Queyras, de l’Ubaye et du Mercantour. Ce sera également l’occasion d’apercevoir les hauts sommets glaciaires de la chaîne du Mont Blanc et du massif des Ecrins, emblèmes des Alpes françaises.

Vous pouvez consulter l’itinéraire de la Route des Grandes Alpes sur la carte ci-dessous :

Comment se rendre à la Route des Grandes Alpes ?

La meilleure façon de découvrir cet itinéraire mythique est de commencer par le nord et de se diriger vers le sud.

Vous devrez vous rendre à Thonon-les-Bains qui est située sur les rives du lac Léman. Thonon-les-Bains est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes, près de Genève.

Quelques faits concernant ce voyage en voiture sur la Route des Grandes Alpes

  • Traversant les Alpes françaises du nord au sud sur plus de 700 km, la Route des Grandes-Alpes est un itinéraire prestigieux qui vous fera découvrir des panoramas majestueux en vous faisant franchir 20 cols parmi les plus élevés des Alpes françaises, de Thonon-les-Bains, sur les rives du lac Léman (également connu sous le nom de lac de Genève), à Menton, sur la Côte d’Azur.
  • Cet itinéraire compte plus de 1700 mètres de dénivelé au total. Le col le plus bas de l’itinéraire est le col d’Èze avec une altitude de 507 mètres, le plus haut étant l’Iseran à 2770 mètres.
  • A l’origine de cet itinéraire, le Touring Club (association de cyclistes promouvant le tourisme) a créé un parcours unique en Europe, qui serait le plus bel itinéraire de montagne du monde. C’est ainsi que l’idée de la Route des Alpes est née en 1909. La construction de cette route panoramique a commencé en 1909 et a été ouverte en 1913. À cette époque, les Alpes étaient encore une région isolée de la France avec peu de possibilités d’accès.
  • Cependant, ce n’est qu’en 1937 que la construction de cette route exceptionnelle est officiellement achevée.
  • Elle a ensuite été rebaptisée « Route des Grandes Alpes » en 1950.
  • Aujourd’hui, les routes sont totalement pavées et la qualité varie d’excellente à inégale. La plupart du temps, la surface de la route est lisse. Cependant, comme il s’agit de routes de montagne, il y a inévitablement des zones qui ont souffert de l’action du gel et du dégel.
  • De nos jours, elle est surtout appréciée pour sa dimension touristique : chaque année, les amoureux de la nature et les passionnés de road trip comme les cyclistes ou les bikers se retrouvent sur ce circuit mythique.

Panneau Route des Grandes Alpes au col du Lautaret

La Route des Grandes Alpes est-elle ouverte ?

L’itinéraire est totalement ouvert entre juin (après la fonte des neiges) et octobre. La plupart des cols sont ouverts à la fin du mois de mai. Mais les plus hauts – Iseran, Galibier et Izoard – ne sont dégagés qu’à partir de la mi-juin, au plus tôt. Les cols les plus élevés ferment généralement à l’arrivée des premières neiges.

Liste des cols de montagne de la route des Grandes Alpes :

  • Col d’Eze
  • Col d’Izoard
  • Col de Castillon
  • Col de l’Iseran
  • Col de La Bonette
  • Col de La Cayolle
  • Col de La Colombière
  • Col de La Couillole
  • Col de La Croix De Fer
  • Col de La Madeleine
  • Col de Turini
  • Col de Vars
  • Col des Aravis
  • Col des Gets
  • Col des Saisies
  • Col du Galibier
  • Col du Lautaret
  • Col du Télégraphe
  • Col Saint Martin
  • Cormet de Roselend

Combien de temps faut-il pour parcourir la Route des Grandes Alpes ?

Prévoyez quelques jours de voiture pour parcourir l’étonnante route qui va de la montagne à la mer. C’est un itinéraire touristique remarquable qui plonge au cœur de paysages grandioses à travers un environnement naturel et culturel exceptionnel. Cette route légendaire à travers les Alpes constitue un excellent moyen de rencontrer les habitants, la nature et d’admirer les hauts sommets, le long des villages alpins et des monuments historiques. Veillez à laisser suffisamment de temps pour faire de nombreux arrêts en cours de route. Il s’agit de la route touristique la plus réputée des Alpes françaises, qui serpente sur des cols de montagne et des vallées isolées tout au long du parcours.

Itinéraire de la Route des Grandes Alpes en 4 jours

Quatre jours de plaisir de conduite dans les Alpes françaises, avec plus de 20 cols à couper le souffle et 870 km de pur plaisir de conduite. Témoignage de notre expérience de la route des Grandes Alpes en voiture…

1- Premier jour : Evian les Bains à Tignes

Vous avez déjà entendu parler d’Evian – sinon de la ville, du moins de son eau. Mais c’est ici que ça se passe et bien sûr, c’est une ville thermale. Passez par la Buvette Cachat, un bâtiment Art déco, pour l’admirer, mais passez ensuite à la Villa Lumière, de style néo-classique. Si le nom vous dit quelque chose, c’est qu’elle appartenait aux parents des célèbres frères Lumière, qui ont inventé le cinéma. C’est aujourd’hui l’hôtel de ville, mais vous pouvez au moins jeter un coup d’œil au hall. Dans toute la ville, vous aurez une forte impression du passé Belle Époque d’Évian.

Comme dans les autres villes thermales, la meilleure chose que vous puissiez faire ici est de goûter aux soins thermaux, que ce soit dans un spa privé ou dans les thermes municipaux. Le luxe ultime sera de rentrer chez vous en vous vantant que vos soins ont tous été effectués avec de l’eau d’Evian, la même que celle contenue dans les bouteilles.

Evian sur la route des grandes alpes

D’Evian, nous avons pris la route vers Thonon pour rejoindre la D902 qui mène vers le sud. La première étape de la journée s’est avérée être une route merveilleuse, balayée et sans trop de trafic. Nous sommes allés jusqu’à Cluses.

Sur la D4 vers Saint-Jean-de-Sixt, nous avons pris un bon déjeuner avec des spécialités locales pour ensuite continuer notre tour le long de la D909 vers Flumet, où nous avons ensuite pris la D218B vers Beaufort. Nous avons fait un petit détour par rapport à la Route des Grandes Alpes pour aller au Lac de Roselend, ce qui était une idée fantastique ! Un jour de beau temps, vous ne pouvez pas le manquer ! Conduisez jusqu’à la barrière et profitez de la vue et de l’ambiance !

Vers la fin de la journée, nous nous sommes retrouvés à Tignes pour notre arrêt de nuit.

Tout le monde a réussi, seul un cadre de montage de plaque d’immatriculation a perdu la vie.

Nous avons passé la soirée dans un restaurant de steaks local, qui était sur le point de fermer. Lorsque nous leur avons dit que nous étions un groupe de neuf personnes, ils sont restés ouverts et nous ont servi une nourriture fantastique.

2- Deuxième jour : De Tignes à Eygliers

Le deuxième jour a commencé par une belle descente de Tignes vers la D902 en direction de Val d’Isère. Le premier col n’était pas loin, mais avant, il fallait passer par de sérieux travaux de voirie. Ceci a été rapidement oublié après avoir passé le Col de l’Iseran. Après avoir roulé sur la D902 en direction de notre prochain col, nous avons décidé de faire un petit détour pour déjeuner à Aussois. Excellent choix, très bonne cuisine locale.

D’Aussois nous avons continué vers Saint-Michel-de-Maurienne où nous avons continué à suivre la D902. Cette fois-ci, la D902 avait le Col du Télégraphe au menu, suivi de l’un des points culminants du circuit, le Col du Galibier. Le Télégraphe était une belle ouverture, mais le Galibier était tout simplement génial.

Depuis le Galibier, la route vers Briançon était une étape de liaison, mais quelques kilomètres seulement après avoir quitté Briançon en direction de Cervières, le Col d’Izoard nous attendait. Encore des virages bienheureux devant le Musée du Tour de France.

Après avoir profité de trois des cols emblématiques du voyage en même temps, nous avons gentiment roulé sur la route jusqu’à notre arrêt pour la nuit à Eygliers. Nous avons dîné avec les impressions de cette journée encore présentes à l’esprit, prêts à affronter le jour suivant d’aventures sinueuses.

3- Troisième jour : Eygliers à Barcelonnette

Réchauffement des voitures en revenant d’Eygliers à Guillestre pour rejoindre à nouveau la D902. Cette fois-ci, l’itinéraire va de Guillestre à St-Paul-sur-Ubaye en passant par Vars. Et quelle merveilleuse rue, rapide, balayée, harmonieuse, nous avons trouvée. Ce n’est pas un des « super-col » mais c’est quand même un très bon souvenir.

Nous avons ensuite fait un détour par rapport à la piste originale de la RdGA : D’abord parce qu’un ami nous a recommandé le Col della Maddalena en Italie, ensuite parce que nous aurions manqué un des « cols incontournables », le Col de la Bonette. Parfois, il faut juste modifier l’itinéraire si l’on veut les voir tous.

Après la descente de la Strada della Maddalena, nous devions prendre à droite dans la vallée, près du village de Vinadio. La SP255 en direction de la frontière française et d’Isola 2000 présentait des vues très impressionnantes sur les paysages, qui finissaient par se transformer en une surface lunaire au fur et à mesure que nous dépassions la limite de la végétation. Cependant, la rue était très étroite avec un goudron allant de parfait à terrible. La circulation en sens inverse n’était pas amusante, car les conducteurs de camping-cars ne semblaient pas être des habitués des routes de montagne. Les dépassements étaient difficiles et les manœuvres des autres conducteurs quelque peu imprévisibles.

Nous sommes rapidement passés par Isola 2000 et nous nous sommes arrêtés pour déjeuner à Isola. Fraîchement nourris, il était temps de se diriger vers le Col de la Bonnette.

Avec le col à 2715m, donc légèrement plus bas que le Passo dello Stelvio, dans leur aspiration à présenter la « plus haute rue de montagne en Europe » (ce qui n’est pas tout à fait exact, puisque cela peut être trouvé dans la Sierra Nevada en Espagne), le gouvernement français a décidé de faire une pente autour de la « Cime de la Bonnette » portant la route à la hauteur de 2802m, en battant finalement tous les autres « rivaux ».

Vous pouvez vous sentir motivé, mais résistez à la tentation de faire voler un drone pour filmer votre visite de la Cime de la Bonnette : Les gardes forestiers guettent les contrevenants, toujours prêts à vous infliger une amende.

La journée s’est terminée dans la ville de Barcelonnette, très fréquentée et animée, par un dîner et des boissons.

4- Quatrième jour : Barcelonnette à Menton

Le dernier jour de notre circuit, nous nous sommes dirigés vers le col de la Cayolle. Joli mais étroit. De Guillaumes, nous avons suivi la D28 vers Saint-Sauveur-sur-Tinèe et continuer vers l’est en direction de Saint-Martin-Vésubie.

Nous nous sommes offert un déjeuner au Col de Turini, malheureusement le dernier col de la Route des Grandes Alpes.

Plus tard dans la journée, nous sommes arrivés à Menton, où nous avons enfin pu nous baigner dans la mer après une journée de conduite éprouvante.

La ville de Menton avait beaucoup à offrir : Les plages, la mer Méditerranée, de la bonne nourriture et une bonne occasion de regarder en arrière et de considérer tous les moments fantastiques que nous avions vécus au cours des derniers jours.

Pour conclure sur la route des Grandes Alpes en voiture en 4 jours

Vous pouvez parcourir l’ensemble du trajet de juin à octobre, après la fonte des neiges. Nous l’avons parcourue en voiture en 4 jours mais la Route des Grandes Alpes est un espace ouvert où chacun choisit son rythme et son itinéraire en fonction de son mode de déplacement et de sa curiosité.

Quel est le peuple le plus fainéant au monde ? Top 4 pays les plus fainéants au monde !

Comment mesurer la fainéantise ? D’un point de vue scientifique, ce n’est pas possible car il y a une part psychologique dans la paresse. Par contre, on peut mesurer le taux d’activité physique d’une population. Et même si un faible taux d’activité physique ne signifie pas pour autant être fainéant, c’est cet indicateur que nous allons étudier dans cet article !

L’étude de l’OMS sur le niveau d’activité physique par pays

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) – l’agence des Nations Unies chargée de la santé publique internationale – a publié le 5 septembre un rapport dans The Lancet Global Health qui indique quels pays font le plus (et le moins) d’exercice.

activité physique dans le monde

Point de départ de l’étude

Les avantages de l’activité physique pour la santé sont bien établis et comprennent un risque moindre de maladies cardiovasculaires, d’hypertension, de diabète et de cancer du sein et du côlon. En outre, l’activité physique a des effets positifs sur la santé mentale, retarde l’apparition de la démence et peut contribuer au maintien d’un poids sain.
Conscients du lien étroit entre l’activité physique et les principales maladies non transmissibles, les États membres de l’OMS ont convenu d’une réduction relative de 10 % de la prévalence de l’insuffisance d’activité physique d’ici 2025, dans le cadre des neuf objectifs mondiaux visant à améliorer la prévention et le traitement des maladies non transmissibles.6 Il est essentiel de surveiller les niveaux et les tendances actuels de l’insuffisance d’activité physique pour suivre les progrès accomplis vers cet objectif mondial, mais aussi pour identifier les populations à haut risque, évaluer l’efficacité des politiques et orienter la planification des politiques et des programmes futurs.

Détails de l’étude

L’étude, qui porte sur 168 pays, classe les pays du plus au moins actifs en mesurant les habitudes d’exercice d’un pourcentage donné de la population de chaque pays, puis en comparant ce pourcentage à celui des échantillons des autres pays participant à l’étude. L’OMS définit l’exercice suffisant comme étant au moins 75 minutes d’activité vigoureuse ou 150 minutes d’activité modérément intense par semaine – ou toute combinaison des deux.

L’OMS a analysé les statistiques et les tendances dans différents contextes économiques et entre les sexes.

nombre d'hommes qui ne font pas assez d'exercice dans le monde, 2016
nombre d’hommes qui ne font pas assez d’exercice dans le monde, 2016

Les pays les plus paresseux

Globalement, il n’y avait que quatre comtés dans le monde où plus de 50 % de la population ne faisait pas assez d’exercice :

  1. le Koweït,
  2. l’Irak,
  3. les Samoa américaines
  4. et l’Arabie saoudite.

Ces quatre pays sont donc effectivement les plus « fainéant » du monde. En fin de compte, le pays où l’activité physique est la plus faible est le Koweït, avec 67 % de ses adultes qui ne font pas assez d’exercice.

Parmi les autres nations situées en bas de cette liste, on trouve les États-Unis, qui se classent 143ème sur 168 pays. Un énorme 40 % de la population américaine ne fait pas assez d’exercice, ce qui signifie qu’environ 130 millions d’Américains ne parviennent pas à faire 2,5 heures d’activité modérée par semaine.

Le Royaume-Uni se classe également parmi les pays les plus inactifs, avec seulement 35,9 % de sa population qui fait suffisamment d’exercice. Les autres pays les plus inactifs sont le Brésil, avec 47 %, les Philippines, avec 39,7 %, Singapour, avec 36,5 %, et l’Inde, avec 34 % de la population qui ne fait pas assez d’exercice.

Les nations les plus actives

En Ouganda, seuls environ cinq pour cent de la population de leur échantillon ne faisaient pas assez d’exercice. La Chine a également affiché des taux d’activité élevés, avec seulement 14,1 % de leur population échantillon ne faisant pas suffisamment d’exercice. Parmi les autres pays assez actifs, on trouve le Mozambique, avec un peu plus de 5 %, ainsi que le Myanmar, avec environ 10 % de sa population insuffisamment active.

Tendances surprenantes

Selon les résultats de l’enquête, les femmes ont tendance à faire moins d’exercice que les hommes, avec une différence globale de 8 % entre les deux. Le rapport indique :

« Dans 159 des 168 pays, la prévalence d’une activité physique insuffisante était plus faible chez les hommes que chez les femmes, avec une différence d’au moins 10 points de pourcentage dans 65 pays, et une différence de plus de 20 points de pourcentage dans neuf pays : Barbade, Bahamas, Sainte-Lucie, Palau, Irak, Bangladesh, Trinité-et-Tobago, Iran et Arabie saoudite ».

nombre de femmes qui ne font pas assez d'exercice dans le monde, 2016
nombre de femmes qui ne font pas assez d’exercice dans le monde, 2016

L’organisation a également relevé quelques tendances intéressantes dans différents contextes économiques. En règle générale, les habitants des pays les plus pauvres ont tendance à être deux fois plus actifs que ceux des pays les plus riches. Le rapport explique que cette tendance pourrait être liée au fait que les personnes ayant des revenus plus élevés ont tendance à avoir « des professions plus sédentaires » et qu’un meilleur accès au transport automobile entraîne une activité physique moindre.

Pour conclure sur les payas les plus fainéants au monde

Après avoir rassemblé toutes les données, l’OMS a constaté qu’un adulte sur quatre dans le monde ne fait pas assez d’exercice – ce qui est une statistique assez surprenante. « Plus de 1,4 milliard d’adultes risquent ainsi de développer ou d’exacerber des maladies liées à l’inactivité, et il est urgent d’y remédier« , indique le rapport.

L’OMS s’était précédemment fixé pour objectif de réduire de 10 % le taux d’inactivité dans le monde d’ici à 2025, mais étant donné que les statistiques n’ont pas beaucoup changé depuis 2001, l’OMS estime que son objectif ne sera probablement pas atteint.

 

Ville scandinave : Quelle ville scandinave visiter ?

Il est facile de passer une vie à explorer l’Europe, mais avec autant de pays différents dans la région, il est difficile de savoir où aller. La Scandinavie est une partie de l’Europe souvent négligée qui offre aux voyageurs une beauté naturelle étonnante, des aventures gastronomiques et une diversité culturelle. Passez quelques jours à prendre un café à la chaîne de cafés néo-nordiques mondialement connue Aha !, à passer du temps en famille dans une ferme au Danemark ou à parcourir la campagne suédoise en Volvo V90 Cross Country. Bien qu’il puisse être difficile de réduire le nombre de lieux à visiter, voici 20 villes scandinaves et destinations que vous devez ajouter à votre liste.

Stockholm, Suède

Je ne me suis jamais sentie aussi immédiatement chez moi dans une ville qu’à Stockholm. Des transports en commun si rapides que vous pourriez littéralement régler votre montre sur eux aux cafés si chaleureux que vous ne voulez jamais les quitter, Stockholm est la version urbaine d’une utopie. J’y suis allée en hiver et, bien que je déteste le froid, je suis tombée amoureuse de la ville.

La vieille ville médiévale de Gamla Stan est parfaite pour la photographie ou pour flâner, et elle est magnifique sous une couche de neige ou sous le soleil du milieu de l’été. Les musées de Stockholm sont de premier ordre : j’ai particulièrement aimé le musée Vasa, où un navire qui a chaviré pendant 333 ans a été sauvé et minutieusement préservé (plus de 95 % du navire est d’origine !). Les personnes moins intellos que moi préféreront probablement le palais royal orné ou l’excellent musée de la photographie !

Mais ce que je préfère faire à Stockholm, c’est tout simplement marcher au bord de l’eau en laissant passer les cyclistes et en profitant de la vue magnifique sur l’archipel.

ville scandinave stockholm

Strömstad, Suède

La première fois que je suis allée à Strömstad, j’étais en voyage « Svenskehandel » depuis Oslo. Pour ceux qui ne le savent pas, la Norvège est chère. Et la Suède, bien que toujours chère, est moins chère que la Norvège. Les Norvégiens affluent dans les villes frontalières de la Suède, dont Strömstad, et achètent les week-ends leurs fromages européens, leurs produits bon marché et leur alcool à prix abordable. Je ne faisais pas exception.

Cependant, lorsque je me suis rendue à Strömstad, qui se trouve légèrement au-delà de la frontière entre la Norvège et la Suède, j’ai découvert l’une des petites villes les plus charmantes et agréables. Je passais des heures à me promener et à profiter du port et du paysage suédois rocheux au lieu de faire mes courses. C’est devenu un petit rituel au bout d’un moment.

J’allais prendre une bière au port, déguster une glace avec les habitants et me réjouir de la baisse des prix. J’encourage tous ceux qui s’arrêtent à Strömstad pour acheter du Svenskehandel à prendre quelques heures de plus pour se promener dans la ville et son port de plaisance.

ville scandinave Strömstad

Jukkasjarvi, Suède

À 200 kilomètres au-dessus du cercle polaire arctique, en Laponie suédoise, se trouve une minuscule ville riveraine appelée Jukkasjarvi, où l’été est accentué par 100 jours de soleil de minuit, suivis d’une obscurité glaciale caractérisée par une absence totale de lever de soleil pendant plusieurs semaines.

C’est à Jukkasjarvi que se trouve l’Icehotel original, un hébergement saisonnier fabriqué à partir de la neige et de la glace récoltées dans la rivière Torne adjacente. Chaque année, en novembre, des artistes du monde entier collaborent à la construction de suites artistiques uniques où les clients peuvent passer la nuit à une température de -5°C. L’Icehotel 365 est un nouvel hôtel fonctionnant à l’énergie solaire, ouvert toute l’année, qui dispose d’un bar de glace et de suites de glace où l’on peut dormir au frais, à -5°C, sous le soleil de minuit !

Jukkas est rempli d’activités. En hiver, vous pourrez faire de la motoneige, de la sculpture sur glace, du traîneau à chiens, du ski, du traîneau à rennes et admirer les aurores boréales, pour n’en citer que quelques-unes ! L’été, vous pourrez pêcher, faire du kayak, du rafting et admirer le soleil de minuit.

Jukkasjarvi possède également une ferme de rennes et un café traditionnels samis où l’on peut nourrir les rennes, apprendre la culture sami tout en dégustant un café, des gâteaux ou une soupe dans un tipi chauffé par le feu. Une église traditionnelle sami construite au début des années 1600 est le cœur emblématique du vieux village et un merveilleux point de vue pour les photographes et les personnes en quête de spiritualité.

Kiruna est à 20 minutes de route et dispose d’une gare et d’un aéroport pour ceux qui se rendent à Jukkas.

Jukkasjarvi est tout simplement magique et je vous recommande vivement de le visiter !

ville scandinave Jukkasjarvi

Aarhus, Danemark

Elle n’est peut-être pas aussi connue que la capitale Copenhague, mais la deuxième ville du Danemark, Aarhus, offre quelque chose à tous les visiteurs, que vous cherchiez à vous imprégner de la culture, à pratiquer des activités de plein air ou à profiter de la vie urbaine.

Les attractions et les points forts ne manquent pas, notamment le musée d’art moderne ARos et son incontournable Rainbow Panorama, le musée d’histoire en plein air Den Gamle By et le parc aux cerfs de Marselisborg. Les gourmands pourront se rendre à Aarhus Street Food, qui propose une cuisine du monde entier, et les amateurs de bière artisanale auront l’embarras du choix avec des bars tels que Mikkeller et Fermentoren.

Aarhus est peut-être une grande ville, mais les occasions d’explorer les environs naturels ne manquent pas. Les plages sont facilement accessibles depuis le centre-ville, tout comme les forêts où l’on peut se promener. Il est facile de se déplacer grâce aux vélos de ville que l’on trouve à divers endroits et qui sont gratuits ; il suffit d’avoir une pièce pour les débloquer (un peu comme un chariot de supermarché).

ville scandinave aarhus

Roskilde, Danemark

Roskilde est une excursion d’une journée facile au départ de Copenhague, mais la ville se prête aussi très bien à une excursion de deux ou trois jours. Ce que j’ai préféré faire dans la ville, c’est visiter le musée des bateaux vikings. Le musée présente quatorze bateaux vikings qui ont été trouvés dans le fjord homonyme de la ville.

En été, vous pouvez monter à bord d’une réplique d’un navire, apprendre à ramer comme un vrai rameur viking et descendre le fjord de Roskilde comme les Scandinaves l’ont fait pendant des siècles. Ensuite, vous pourrez explorer les expositions du musée sur les navires originaux et vous promener dans les ateliers en plein air où ils fabriquent leurs répliques historiquement exactes. Les amoureux des Vikings peuvent s’inscrire à l’un de leurs cours de voile d’une journée.

La ville abrite également la cathédrale de Roskilde, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette cathédrale du XIIe siècle est le lieu de sépulture des rois et des reines du Danemark depuis avant sa construction et, à une seule exception près, tous les anciens rois et reines du Danemark depuis la Réforme y ont été enterrés.

Roskilde, qui se trouve à seulement 30 km à l’ouest de Copenhague, est à moins de 30 minutes en train du centre, ce qui rend cette ville facilement accessible depuis la capitale.

ville scandnave Roskilde

Helsinki, Finlande

Helsinki, la capitale de la Finlande, est une belle ville bordée de rues pavées, d’une architecture étonnante et de cafés branchés à chaque coin de rue. Située sur une péninsule dans le golfe de Finlande, cette ville balnéaire a été nommée capitale mondiale du design en 2012 et abrite la forteresse maritime de Suomenlinna, un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco qui détient la clé de l’histoire maritime et militaire de la Finlande.

Au cœur du centre-ville, le Design District d’Helsinki allie tradition finlandaise et culture moderne, offrant un petit quelque chose pour chacun. La vieille halle du marché, qui sert les clients depuis 1889, fait découvrir la culture gastronomique d’Helsinki aux habitants et aux touristes. Les musées sont disséminés dans toute la ville et présentent des collections d’art, d’histoire et de design finlandaises et étrangères.

Le centre-ville piétonnier et la nature urbaine ne font qu’ajouter à l’attrait de cette ville européenne. Helsinki, en Finlande, est vraiment un joyau caché, qui mérite d’être découvert par tous.

ville scandinave Helsinki

Larvik, Norvège

Larvik est un joyau caché dans le sud de la Norvège. Larvik est facilement l’une des destinations les plus négligées en Norvège, et j’ai du mal à comprendre pourquoi. Située à seulement deux heures et demie au sud d’Oslo, Larvik est une ville côtière pittoresque qui offre des paysages merveilleux, des fruits de mer frais et délicieux et une histoire viking étonnante. Sans oublier qu’elle est située dans la région la plus ensoleillée de Norvège, alors laissez votre parapluie à la maison !

Les passionnés d’histoire découvriront que Larvik, bien qu’elle soit inconnue de la plupart des voyageurs internationaux, comptait en fait l’une des premières villes vikings au monde. Je vous recommande vivement de passer quelques heures au musée viking de Kaupang pour en apprendre davantage sur le passé de la région – le musée organise également des visites de chasse aux fantômes et des cours de cuisine viking pendant l’été. Si vous êtes plus intéressé par l’art, vous devriez découvrir la scène artistique locale à Stavern.

Des peintres de toute la Norvège affluent à Stavern, et ici vous pouvez vous promener lentement entre les différentes galeries – et peut-être aussi partager un verre de vin avec certains des artistes. Enfin, vous ne pouvez pas visiter Larvik sans vous rendre à Ula, l’une des plus belles plages cachées de Norvège. Bien qu’il soit un peu difficile de la trouver, les vues à couper le souffle en valent la peine.

ville scandinave Larvik

Svalbard, Norvège

Le Svalbard est, sans conteste, l’endroit le plus fascinant que j’aie jamais visité – et je dis cela même si j’ai beaucoup voyagé dans l’Arctique ! Il y a quelque chose de particulier dans sa situation géographique si éloignée au nord – après tout, le Svalbard est situé à mi-chemin entre le pôle Nord et le continent norvégien. Il est impossible de voyager plus au nord !

Les paysages que vous y trouverez sont vraiment uniques. Il n’y a aucun arbre et l’archipel est un désert polaire, composé uniquement de roche nue, de neige et de glace. Vous n’y allez pas pour la vie nocturne, la cuisine ou les visites touristiques, même si la petite ville de Longyearbyen en offre plus que vous ne le pensez ! Non, vous y allez pour la nature sauvage !

Que vous souhaitiez escalader un glacier, visiter une ville minière soviétique abandonnée, faire du traîneau à chiens ou observer les baleines, le Svalbard est synonyme d’aventures en plein air. Et si vous êtes assez courageux pour affronter les températures hivernales de l’archipel, vous pourrez assister à la magie des aurores boréales dansant dans le ciel.

Avez-vous vraiment besoin d’autres raisons pour vous rendre au Svalbard l’année prochaine ? Je ne pense pas !

ville scandinave Svalbard

Îles Lofoten, Norvège

La question suivante est généralement difficile à traiter pour les voyageurs : quelle est votre destination de voyage préférée ? Avec les îles Lofoten, il m’est cependant assez facile de répondre à cette question. Les îles ont changé ma façon de voir le monde dès ma première visite en 2009 et j’y suis retourné deux fois déjà.

Je n’ai jamais vu ailleurs les humains et la nature vivre en si grande harmonie. C’est aussi l’une de ces destinations qui offrent une offre unique à chaque saison. Cependant, mon moment préféré pour visiter les îles est l’hiver, lorsqu’elles sont recouvertes de neige et que vous pouvez voir les pêcheurs locaux suspendre leur prise du jour sur des claies pour la faire sécher. Si vous avez de la chance, les îles Lofoten sont également un endroit idéal pour observer les phénoménales aurores boréales.

Mon lieu de séjour préféré est la région pittoresque de Hamnøy, où vous pouvez louer un Rorbuer, qui est en fait une cabane de pêcheur traditionnelle, et faire votre propre cuisine ou aller dans l’un des restaurants accueillants de la région. Je vous recommande de commencer votre journée le plus tôt possible, car la lumière du matin en hiver peut être à couper le souffle avec ses différents tons de bleu.

Îles Lofoten scandinavie

Bergen, Norvège

Bergen est définitivement digne de votre visite. Bergen est la deuxième plus grande ville de Norvège et un excellent point de départ pour explorer les magnifiques fjords de Norvège. Bergen offre tant de choses, que vous y passiez peu ou beaucoup de temps. Il existe de nombreux hôtels agréables à Bergen, et le fait de séjourner dans le vieux Byrggen facilite l’exploration de la ville.

Byrggen, le vieux centre de Bergen, est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce quai historique abrite de magnifiques bâtiments anciens en bois multicolores. Il est tellement amusant d’explorer ce quartier en se perdant dans les ruelles. Vous y trouverez d’intéressantes boutiques de cadeaux et de délicieux cafés. Vous pouvez prendre votre déjeuner dehors, regarder les gens et admirer l’architecture qui vous entoure.

Bergen est entourée de montagnes, et l’une d’entre elles, le mont Fløyen, mérite particulièrement votre attention. Il est facile à visiter grâce à un funiculaire qui transporte les passagers du centre de Bergen vers la montagne. Là, vous pourrez admirer toute la ville de Bergen depuis un beau point de vue, jouer sur une magnifique aire de jeux, faire des randonnées dans les bois et chasser les trolls (ou du moins les statues de trolls !).

ville scandinave Bergen

Oslo, Norvège

Ma chère Oslo. Oslo a été ma maison pendant près de quatre ans et la ville me manque chaque jour. Il n’y a pas beaucoup de villes où vous pouvez profiter de la mer, aller skier, faire du camping et voir un palais, tout cela dans les limites de la ville elle-même. C’est magique.

Certains de mes moments préférés à Oslo sont de profiter des premiers jours d’automne dans la forêt pour cueillir des myrtilles, de promener mon chien dans les nombreuses forêts de la ville sous la neige et de me blottir dans un café de la ville un samedi matin tranquille en regardant la neige tomber. Presque tout me manque dans cette ville (à l’exception du coût de la vie). Si vous souhaitez visiter Oslo en 2018, je vous recommande vivement de réserver un billet dès que possible car vous ne regretterez pas d’avoir visité la ville !

ville scandinave norvège Oslo

Turku, Finlande

Turku est la capitale originale de la Finlande et est riche en histoire et en culture. Malheureusement, la plupart des sites historiques de Turku ont été victimes non pas d’un, mais de plusieurs incendies dévastateurs. Néanmoins, Turku vaut certainement la peine d’être visitée ! Pour commencer, vous pourrez visiter deux structures médiévales qui se distinguent vraiment dans le paysage urbain moderne : le château de Turku et la cathédrale de Turku. D’ailleurs, la promenade entre les deux vous mène le long de la rivière Aura, l’une des plus agréables promenades que vous puissiez faire à Turku.

Après cela, pourquoi ne pas faire quelques achats sur la place du marché ? Ou encore mieux, sortez dans la nature. Faites une randonnée le long du bord de mer sur l’île de Ruissalo, ou allez nager sur la glace à la plage d’Uittamo. La ville est également un bon point de départ pour plusieurs excursions d’une journée, par exemple au parc national de Kurjenrahka, à la vieille ville portuaire de Naantali, ou au vieux Rauma, un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Toutefois, quoi que vous fassiez, n’oubliez pas de prévoir du temps pour une croisière dans l’archipel.

Ce sera à jamais la meilleure chose à faire à Turku ! Oh, et pour finir, pourquoi ne pas prendre une bière dans une ancienne école, une ancienne pharmacie, une ancienne… toilette ! Turku a tout !

ville scandinave Turku

Suomenlinna, Finlande

Parfois, la spontanéité est payante !

Lorsque j’ai visité Helsinki pour une journée, je me suis promenée sans la moindre idée de ce qu’il fallait faire et de ce qu’il fallait voir. En tant que grande amatrice de tours en bateau, j’ai décidé de faire un petit tour d’île en bateau. Après une belle croisière, je l’ai vue ! Le point culminant de mon voyage à Helsinki et ma meilleure recommandation d’endroits à visiter en Scandinavie et dans les pays nordiques : Suomenlinna !

La forteresse est située sur Suomenlinna, une petite île proche d’Helsinki, et elle a beaucoup à offrir. Il y a beaucoup à apprendre pour ceux qui s’intéressent à l’histoire – la forteresse, qui a été construite au 18e siècle, est devenue un site du patrimoine mondial de l’UNESCO et propose des leçons d’histoire sous forme de démonstrations (comme des canons) et de reconstitutions. Les amateurs de belles promenades sur une île luxuriante avec de petites maisons de Hobbit et de superbes vues sur la mer ne seront pas déçus non plus par une visite à Suomenlinna.

ville scandinave Suomenlinna

Îles Åland

Les îles Åland n’ont pas tendance à figurer sur les itinéraires de beaucoup de personnes en voyage dans les pays nordiques, mais je dirais que c’est une raison de plus pour qu’elles figurent sur le vôtre. Les îles Åland sont une petite région autonome de Finlande, située à peu près à mi-chemin entre Helsinki et Stockholm. Les îles ont longtemps été disputées entre la Finlande et la Suède, et l’on sent bien que la culture qui y règne n’est pas tout à fait finlandaise ou suédoise, mais quelque chose d’unique à Åland.

Mais pourquoi devriez-vous y aller ? Tout d’abord, le paysage est magnifique. En été, vous pouvez vous rendre d’île en île à vélo et séjourner dans de petites maisons en bord de mer, et en hiver, vous pouvez faire comme les Nordiques et explorer à ski ! Et en prime, une nuit dans une cabine sur le ferry depuis Stockholm ou Helsinki est en fait moins chère que la plupart des chambres d’hôtel dans ces villes, donc vous pouvez vraiment économiser de l’argent en allant à Åland.

iles scandinaves aland

Routes de boutons d’or, îles Féroé

Si vous avez décidé de visiter les îles Féroé, vous devez connaître les Buttercup Roads. Ce sont des routes d’une beauté étonnante qui existent sur la plupart des îles où il y a des routes. Ces routes sont indiquées sur les cartes que vous pouvez obtenir auprès de l’office du tourisme et sont signalées par un panneau jaune spécial à fleurs lorsque vous y entrez.

Conduire ces routes vous permet de voir certains des plus beaux paysages du monde ! Vous pouvez voir des montagnes arrondies et sans arbres, de longs fjords avec de petits villages, des moutons en train de paître, etc. Quelques exemples de ces routes sont la route de Saksun, la route d’Eidi vers Gjogv et plus encore !

Dans certains cas, il y a deux façons d’aller de la destination A à la destination B, dont une seule est une route Bouton d’or, alors essayez de la choisir (je ne dis pas que l’autre route n’est pas belle !).

Lors d’un trajet, j’étais tout seul et je me suis arrêté au bord de la route pour profiter de la beauté et du calme de la région.

îles Féroé scandinavie

Kalsoy, Îles Féroé

Les îles Féroé sont étonnantes, chacune des 18 îles étant une beauté naturelle à part entière. À tel point qu’il est presque impossible de choisir une préférée, mais quelque chose à propos de Kalsoy m’a stupéfié et m’a rendu impossible à oublier. Nichée dans la partie nord de Streymoy, elle n’est accessible que par bateau depuis Klaksvik.

Kalsoy abrite deux des sites les plus célèbres des Féroé, le phare de Kallur et la statue de Selkie (femme-phoque). En plus de ces sites, une zone ornithologique importante a été désignée, avec 40 000 couples de macareux moines s’y reproduisant chaque année.

Le phare de Kallur est situé à l’extrémité opposée de l’île à laquelle le ferry vous dépose. À l’arrivée, nous avions lu que la randonnée jusqu’au phare était relativement facile et les photos montraient que c’était vrai, mais cela s’est avéré être le contraire (bien que nous ne soyons pas les personnes les plus en forme du monde), à tel point que nous ne sommes même pas arrivés au phare. Cependant, la vue sur la première moitié de la randonnée en valait la peine, même si nous n’avons pas atteint le phare. Le long de la route, vous verrez les vestiges des anciennes bergeries nichées au-dessus de la mer, ainsi que des vues imprenables sur Kunoy.

La ville de Mikladalur abrite la célèbre statue de Selkie, une belle occasion de prendre des photos et une légende très intéressante. La légende de la vengeance des Selkies est importante dans l’ensemble des Féroé et les descendants de cette dernière sont identifiés par diverses caractéristiques, comme des doigts courts. À côté de la statue se trouve une impressionnante cascade tombant sur les rochers en contrebas et entourée de Fulmar nichant.

ville scandinave Kalsoy

Sandoy, Îles Féroé

Tant de gens finissent par parcourir le même itinéraire dans les îles Féroé allant de Torshavn à Saksun à Gjogv à Mykines et jusqu’aux îles du Nord. Ce que beaucoup ne réalisent pas, c’est que l’un des meilleurs joyaux des Féroé se trouve au sud, sur une île appelée Sandoy. Il faut prendre un ferry d’environ 45 minutes pour rejoindre l’île depuis Streymoy, mais une fois sur place, vous avez pratiquement toute l’île pour vous tout seul.

Vous pouvez commencer par le village éloigné de Dalur et même finir par prendre un ferry pour l’île de Skuvoy, qui est une réserve d’oiseaux. Les habitants sont gentils et amicaux et les vues sont à couper le souffle. Vous pouvez également faire un saut à Suduroy lorsque vous êtes dans les îles du sud.

ville scandinave Sandoy

La route périphérique, Islande

L’une des meilleures choses à faire en Islande est de parcourir le périphérique. Le périphérique, ou « route 1 », fait le tour du pays et prend entre cinq jours et deux semaines pour le parcourir. Tout au long de la route, vous trouverez d’innombrables chutes d’eau, des glaciers, des plages de sable noir et des falaises spectaculaires. Si vous voyagez pendant la saison hivernale, vous aurez peut-être la chance de voir des aurores boréales. Toutefois, ne vous inquiétez pas si vous y êtes en été, car vous avez une chance de voir le soleil à minuit, autrement appelé « le soleil de minuit ».

La meilleure façon de voir le périphérique est de louer votre propre voiture ou votre camping-car et de le faire vous-même. De cette façon, vous vous assurez d’avoir suffisamment de temps pour voir les endroits que vous voulez vraiment voir et photographier. Croyez-moi, si vous faites ce voyage, vous vous arrêterez certainement tout le temps pour prendre des photos.

Ce voyage est une option assez populaire pour les visiteurs qui se rendent en Islande. Je vous recommande de voyager pendant l’intersaison pour que les tarifs soient moins chers et que vous ne soyez pas entouré d’autres touristes. À vélo, en camping, en voiture – quelle que soit la façon dont vous le faites, un voyage sur la route circulaire est sûr d’être épique !

route périphérique islande

Les Westfjords, Islande

On a parfois l’impression que tous les hommes et leurs chiens sont allés en Islande… Pourtant, il existe au moins une région du pays qui échappe encore à un certain niveau de mysticisme et d’isolement. Il s’agit des Westfjords, dans le nord-ouest de l’île, qui méritent une visite.

Le paysage est tel qu’il vous donne l’impression d’être sur une planète étrangère (attention à ne pas abîmer la mousse délicate, qui met longtemps à repousser !) Vous pouvez vous arrêter dans plusieurs jolies villes en cours de route, comme Bíldudalur et la capitale de la région, Ísafjörður. Faites un arrêt à la chute d’eau de Dynjandi, pour voir peut-être la seule du pays qui n’est pas constamment bondée de gens (il n’y avait personne quand je l’ai vue. PERSONNE).

Parmi les musées à ne pas manquer, citons le Musée des monstres marins à Bíldudalur et le Musée de la sorcellerie islandaise à Hólmavík, qui contient une réplique de nécropants. Vous voulez savoir ce que c’est ? Cherchez sur Google – de préférence pas au travail.

La meilleure façon d’explorer cette région est d’avoir une carte en main, d’être en bonne compagnie et d’écouter de la bonne musique. Remplissez le réservoir de votre voiture dans toutes les stations-service que vous voyez. Préparez-vous à vous perdre. Acceptez de suivre la route, où qu’elle vous mène. C’est la meilleure façon de découvrir les Westfjords.

Et si vous êtes vraiment chanceux, vous pourrez peut-être apercevoir des aurores boréales à tout moment de l’année. J’ai réussi à les voir lorsque j’ai visité la région à la fin de l’été. Elles étaient faibles… mais elles étaient là.

ville scandinave Fjord islandejpg

Route du cercle de diamant et lac Mývatn, Islande

Alors que le sud de l’Islande abrite la célèbre route du Cercle d’or, le nord du pays abrite la captivante route du Cercle de diamant. La meilleure façon de l’explorer en voiture est de commencer par rouler vers le nord d’Akureyri à Húsavik, où de nombreuses excursions d’observation des baleines sont proposées, puis de contourner la magnifique péninsule de Tjörnes, qui accueille des colonies de macareux en été.

La suite de la route mène à Ásbryegi, un canyon de 100 m de large en forme de fer à cheval, avant de vous conduire vers le sud jusqu’à la chute d’eau la plus puissante d’Europe, Dettifoss. Une chute d’eau d’une telle force que vous sentez le sol sous vos pieds trembler bien avant qu’on puisse la voir.

La dernière partie de l’itinéraire Diamond Circle se termine par le surréaliste lac Mývatn, une région qui évoque Mars avec ses piscines de boue bouillonnante et ses fumerolles dans la zone géothermique de Namafjall Hverir.

Parmi les autres points forts du lac Mývatn, citons les grottes géothermiques, les gigantesques cratères d’explosions et les formations rocheuses bizarres, sans oublier Goðafoss, la chute d’eau des dieux. Si vous cherchez un endroit pour vous détendre après une journée de randonnée et de visites, les bains naturels de Mývatn sont l’endroit idéal, une version à petite échelle du Blue Lagoon mais avec beaucoup, beaucoup moins de monde !

lac Mývatn Islande

3 destinations de choix à ne pas rater lors d’un séjour au Moyen-Orient

Le Moyen-Orient compte plusieurs pays d’intérêt touristique tout aussi incontournables les uns que les autres grâce à leurs attraits indéniables. Vous aurez même l’embarras du choix parmi les destinations si vous envisagez de passer vos prochaines vacances au sein de l’un d’entre eux. Dans le cas où vous auriez du mal à choisir, voici une petite sélection des pays à considérer pour un séjour inoubliable au Moyen-Orient.

Les Émirats arabes unis (É.A.U.)

Depuis quelques années, les Émirats arabes unis figurent parmi les pays les plus visités au Moyen-Orient. En particulier deux des sept Émirats qui regroupent cet État fédéral, à savoir Dubaï et Abu Dhabi. D’ailleurs, ils sont presque systématiquement proposés comme principale destination lors d’un séjour sur mesure au Moyen-Orient par la plupart des agences de voyages comme Marco Vasco. Qui plus est, il est tout à fait possible de faire de ces deux villes émiraties incontournables des étapes pour un éventuel circuit touristique.

Il faut dire que la célèbre ville de la démesure Dubaï ainsi que la capitale fédérale des É.A.U., Abu Dhabi, son éternelle rivale, ne manquent absolument pas d’attraits. D’autant plus que certaines de leurs attractions sont désormais emblématiques, faisant leur réputation à travers le monde. À l’exemple des impressionnantes grattes-ciel Burj Khalifa et Burj-al-Arab de Dubaï. Tout comme la remarquable mosquée Cheikh Zayed ainsi que le parc à thème Ferrari World d’Abu Dhabi.

sejour moyen orient

Israël

Israël fait également partie des destinations de voyage à considérer au cours de votre prochain séjour au Moyen-Orient. Tout comme les Émirats arabes unis, il existe deux principales villes incontournables à visiter sur le territoire israélien. Il s’agit notamment de la célèbre ville sainte de Jérusalem qui est pratiquement toujours proposée par la grande majorité des agences voyages spécialistes du Moyen-Orient. Cette ville abrite effectivement plusieurs sites d’intérêt touristique célèbres à travers le monde, en particulier ceux qui sont situés du côté du cœur historique de Jérusalem (l’église du Saint-Sépulcre, le Mur des Lamentations, etc.).

L’autre ville incontournable à découvrir sur le territoire israélien est sans aucun doute Tel-Aviv-Jaffa. Il faut savoir que cette dernière est la fusion entre Tel-Aviv et la remarquable vieille ville de Jaffa dans les années 1950. Tel-Aviv est entre autres réputée pour son immense plage, ses édifices de style architectural Bauhaus, ses musées (le musée Eretz Israël, le musée d’Art de Tel-Aviv, etc.). La vieille ville portuaire de Jaffa, quant à elle, est un véritable musée à ciel ouvert qui vous permettra de découvrir son riche patrimoine historique et culturel. D’ailleurs, il est à noter qu’elle est évoquée dans les histoires bibliques ainsi que dans la mythologie grecque.

La Jordanie

La Jordanie est un autre pays de choix à prendre en considération lors de votre prochain voyage au Moyen-Orient. Elle  est limitrophe avec Israël à l’Est. À ce propos, il vous est tout à fait possible de réaliser un circuit touristique entre ces deux remarquables pays. En effet, vous pouvez éventuellement passer un séjour sur le territoire israélien avant de terminer votre périple en Jordanie ou inversement. Quoi qu’il en soit, le territoire jordanien compte également plusieurs attractions touristiques remarquables à découvrir.

Vous n’êtes pas sans savoir que ces deux pays partagent la célèbre mer Morte avec la Cisjordanie. Il serait alors dommage de ne pas y faire un tour que ce soit du côté jordanien ou israélien. Toutefois, la Jordanie est surtout réputée pour un site d’intérêt culturel et historique célèbre à travers le monde. Il s’agit de la fameuse ancienne cité emblématique Pétra qu’il ne faut surtout pas manquer. Par ailleurs, ce pays du Moyen-Orient abrite aussi des sites d’intérêt naturels incontournables à l’instar de l’exceptionnel désert du Wadi Rum. Sans oublier la spectaculaire barrière corallienne de Yamanieh dans le golfe d’Aqaba située au large de la ville côtière et balnéaire Aqaba.

Visiter La Guajira Colombie – 10 choses à voir

La péninsule de La Guajira est l’un des endroits les plus beaux d’Amérique du Sud et mérite d’être visité. La péninsule de La Guajira est un environnement désertique situé le long de la côte nord de la Colombie.

C’est une région désertique qui constitue l’extrémité nord de la Colombie et de l’Amérique du Sud. La région abrite le peuple autochtone Wayúu.

Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un climat désertique hostile qui l’a rendue assez isolée depuis l’époque coloniale. De plus, cette péninsule stérile mesure environ 240 km de long et pas plus de 50 km de large.

En outre, La Guajira est hors des sentiers battus des touristes étrangers et peut donner une impression de « fin du monde ». En outre, environ un tiers de la conduite se fait en dehors des routes. Mais si vous cherchez une plage pour vous tout seul, cette aventure est faite pour vous !

Plusieurs voyagistes de Santa Marta proposent des excursions de plusieurs jours dans la péninsule de La Guajira.

desert La Guajira colombie

Situation géographique de La Guajira

La Guajira est le département le plus septentrional de Colombie. Il comprend un vaste désert le long de la côte et a une frontière avec le Venezuela.

Le département est divisé en trois sous-régions. La Haute Guajira couvre la partie la plus septentrionale de la péninsule, avec une végétation essentiellement désertique et elle ne compte qu’une chaîne de montagnes de faible altitude, la Serranía de Macuira.

La région de la Moyenne Guajira est essentiellement plate, avec quelques collines et un environnement aride.

La Guajira méridionale couvre la région de la chaîne de montagnes Montes de Oca et la chaîne de montagnes Serranía del Perijá à la frontière avec le Venezuela, et une vallée formée par la chaîne de montagnes Sierra Nevada. Le sud de la Guajira compte davantage de zones humides et de rivières.

À l’extrême nord de La Guajira se trouve le parc national de Macuira (Parque Nacional Natural de Macuira). Ce parc de 25 000 hectares est un bon endroit pour l’observation des oiseaux avec, selon les rapports, 140 espèces d’oiseaux différentes.

La capitale Riohacha

La capitale de la péninsule de La Guajira est Riohacha, qui se trouve à environ 175 km au nord-est de Santa Marta. Elle compte une population de plus de 170 000 habitants. C’est également là que commencent la plupart des circuits de La Guajira.

Cabo de la Vela

Cabo de la Vela est un village de pêcheurs Wayúu isolé, encore plus éloigné, avec plusieurs plages et peu de gens, et qui est populaire auprès des touristes. En outre, quelques touristes se rendent plus au nord, à Punta Gallinas, le point le plus septentrional d’Amérique du Sud.

Les Wayuu

La tribu indigène Wayúu vit à La Guajira. Et les Wayúu sont célèbres dans tout le pays pour leurs sacs artisanaux.

Le peuple Wayuu est l’un des peuples indigènes les plus uniques et les plus nombreux de Colombie. Jamais conquis par les Espagnols, ils mènent une vie difficile dans la chaleur et la sécheresse extrêmes des déserts de la Guajira. Cependant, ils possèdent une culture unique et fascinante, que vous pouvez découvrir en séjournant dans une Rancheria (comme un authentique hôtel Wayuu). La meilleure d’entre elles est la Rancheria Utta, près de Cabo de La Vela, où vous pourrez déguster une nourriture authentique et apprendre les danses et la musique locales.

10 choses à voir et à faire dans la Guajira

Voici sept des choses les plus populaires à voir et à faire à La Guajira :

1. Cabo de la Vela

Cabo de la Vela est le dernier village de La Guajira. Les habitants vivent de la pêche et du tourisme. Des maisons en bois sont construites tout le long de la côte. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous y rendre par les transports publics.

Il y a de belles plages accessibles en moto-taxi : Pilón de Azucar et Ojos de Agua.

Toutes les agences y passent une nuit.

2. Randonnée dans le Pilón de Azucar

Il faut environ 10 minutes pour monter au sommet du Pilón de Azucar (colonne du pain de sucre), qui se trouve près de Cabo de la Vela.

De cette colline, vous avez une vue imprenable sur le littoral nord de la Colombie. Et il y a une belle baie qui est parfaite pour la baignade. Pour vous y rendre, prenez un moto-taxi pour environ 5 000 pesos depuis Cabo de la Vela.

3. Kitesurf ou planche à voile

Dans certaines régions de La Guajira, la mer est sans vagues et il y a du vent toute l’année. Ce sont les conditions idéales pour la pratique du kitesurf.

Les eaux autour de Cabo de La Vela, dans la province de La Guajira, sont réputées pour offrir certaines des meilleures conditions de kitesurf au monde, et les plus constantes. La baie plate qui fait face à la ville est balayée par des vents toute l’année, ce qui est parfait pour la pratique de ce sport extrême, ainsi que pour la planche à voile.

Il existe des écoles à Cabo de la Vela et Riohacha qui proposent des leçons et la location de matériel. Il y a au moins deux écoles de kitesurf à Cabo de la Vela : Kite Addict et Kite Center Eoletto.

Le prix d’un cours de kitesurf d’une heure est d’environ 120 000 pesos. Et un cours d’une heure de planche à voile coûte environ 75 000 pesos. Quel que soit votre niveau, vous pouvez profiter de l’activité.

4. Admirez la vue depuis El Faro

El Faro est un petit phare près de Cabo de la Vela, situé au bord d’un promontoire rocheux. La vue d’ici peut être époustouflante avec des couchers de soleil parfaits.

El Faro est à environ 3,5 km à pied de Cabo de la Vela ou vous pouvez prendre un moto-taxi pour moins de 10 000 pesos.

5. Visitez la plage d’Ojo del Agua

Ojo del Agua est une autre très belle plage près de Cabo de la Vela qui mérite d’être visitée.

Ojo del Agua est une belle plage en forme de demi-lune entourée de falaises de 5 mètres de haut.

6. Explorez Punta Gallinas

Punta Gallinas est la partie la plus septentrionale de la Colombie et de l’Amérique du Sud. Tous les circuits de La Guajira ne vont pas aussi loin au nord.

C’est un endroit calme et magnifique, avec différents endroits à visiter.

Si vous allez à Punta Gallinas, assurez-vous de vous arrêter au phare. Arrêtez-vous également pour voir la baie de Bahia Hondita, où des falaises orange brûlé entourent une baie pittoresque de couleur émeraude avec une plage sauvage.

En outre, ne manquez pas de vous rendre à Playa Taroa, où d’énormes dunes de sable s’élèvent jusqu’à la mer de couleur turquoise.

Le soir, n’oubliez pas de regarder le ciel pour admirer les étoiles.

plage Punta Gallinas La Guajira

7. Manaure

Manaure produit 70% de la production de sel de la Colombie. Le contraste de couleur entre le blanc du sel, le jaune de la terre et le bleu des océans est saisissant.

Certaines agences locales commencent leur circuit par un court arrêt à Manaure.

8. Parc de Macuira

Macuira est un parc national caché dans le désert de La Guajira, en Colombie. Il a la particularité d’être entouré de montagnes et de forêts.

Oui, une forêt, un désert et l’océan. Pouvez-vous l’imaginer ?

Le parc naturel national de Macuira est l’un des plus de 40 parcs nationaux de Colombie, mais aussi l’un des moins connus et des plus sous-estimés. Véritable oasis dans le désert de Guajira, Macuira abrite des dunes de sable épiques, des chutes d’eau et même une forêt de nuages au cœur du désert.

Le parc Macuira abrite de nombreux animaux et espèces d’oiseaux endémiques.

Il peut être difficile de s’y rendre, car la route est parfois inondée et peu de voyageurs le savent. Mais cela en vaut la peine si vous voulez explorer un coin vraiment sauvage et magnifique du pays.

Seules quelques agences proposent des circuits privés de 4 jours qui incluent la visite du parc de Macuira.

la guajira parc macuira

9. Visite du Santuaire de la Faune et de la Flore des Flamants roses

Le sanctuaire des flamants roses (Santuario de Fauna y Flora Los Flamencos) est situé près de la petite ville de Camarones, sur la route reliant Santa Marta à Riohacha. C’est une réserve naturelle de 770 kilomètres carrés située dans la péninsule de La Guajira.

Vous pourrez y observer quelques-uns des meilleurs oiseaux de la côte caraïbe. Mais l’attraction principale est constituée par les centaines, voire les milliers, de flamants roses d’Amérique. Il est facile d’obtenir un bateau pour voir les flamants roses car il y a des bateliers prêts à faire le voyage tout le long du rivage de la lagune côtière où ils vivent (sans moteur, pour ne pas déranger les oiseaux) et profiter de l’un des plus beaux sites naturels du monde.

La saison des flamants roses est généralement comprise entre décembre et janvier. À d’autres périodes de l’année, il y aura moins de flamants roses à voir. Ce sanctuaire est populaire auprès des amateurs d’oiseaux, car il abrite plusieurs autres espèces d’oiseaux, comme des hérons, des colibris et des canards.

Ce sanctuaire est situé entre le village de pêcheurs de Camarones et la rivière Tapias et il se trouve près de Riohacha.

10. Acheter des sacs Wayúu

Sans doute le produit artisanal le plus célèbre de Colombie et le plus reconnu dans le monde entier, les sacs à bandoulière mochila sont tissés par le peuple autochtone Wayúu qui vit à La Guajira.

L’achat d’un de ces sacs contribue à fournir un revenu indispensable à cette communauté pauvre. N’oubliez pas que de nombreux artisans mettent des heures, voire des semaines, à travailler dur pour créer ces pièces, alors attendez-vous à en payer le juste prix.

Préparez-vous à payer entre 30 000 et 60 000 pesos pour des sacs wayúu, ce qui peut être moins cher que dans d’autres régions de Colombie. Bien entendu, les prix varient en fonction de la taille, de la qualité et de la complexité du motif.

Les sacs Wayúu sont devenus populaires parmi les célébrités du monde entier. Vous pouvez vous procurer un sac authentique à La Guajira pour une fraction du prix.

Ce qu’il faut savoir avant de partir à La Guajira, Colombie

Découvrir La Guajira n’est pas une expérience comme les autres. Oubliez les routes pavées, l’air conditionné et les lits confortables.

Voici 17 choses que vous devez savoir sur La Guajira, en Colombie.

1- La Guajira est une aventure

Le désert de la Guajira est un environnement hostile. Les infrastructures touristiques, les routes et les jacuzzis sont inexistants.

Vous passerez des heures à être secoué dans une jeep, votre lit sera un Chinchorro (hamac traditionnel) pour les deux prochaines nuits et il fera chaud.

Cela vous permet de découvrir un autre mode de vie, celui des indigènes Wayúu.

C’est l’expédition idéale pour ajouter un peu de piment à votre aventure en Colombie.

2- Des paysages à couper le souffle

Ce n’est pas tous les jours que l’on a la chance de parcourir un désert le long de la côte caraïbe.

La Guajira englobe tout, des jungles et des rivières cristallines de Palomino aux déserts arides de Punta Gallinas ; des plages paradisiaques de Cabo de La Vela aux forêts nuageuses oubliées de Macuira.

À première vue, La Guajira peut sembler un endroit morne et même inhospitalier, mais la diversité et les contrastes qui y abondent en font une expérience de voyage vraiment unique.

Les contrastes de couleurs entre l’océan, la terre aride, les mangroves et le ciel sont magnifiques.

Sans parler des dunes de sable. Et le son du silence. Chuuuuuut.

Parc de Macuira la Guajira

3- Couchers de soleil à La Guajira

Tout le monde aime les couchers de soleil. Vous aussi, je suppose ?

Eh bien, dans le désert de la Guajira, c’est encore mieux. 😎

Et pourquoi ça ?

Parce que le soleil se couche directement dans l’océan. Plutôt cool, non ?

4- Une nuit romantique sous les étoiles

Il y a très peu de pollution lumineuse dans le désert. N’hésitez pas à vous promener lorsque toutes les lumières du camp sont éteintes.

Vous allez adorer.

5- Pas d’hôtels 5 étoiles

Tous les voyageurs sont logés à égalité.

Soyez prêt à dormir dans un hamac, à prendre des douches froides et à ne pas choisir vos repas. Pas de douche chaude ou de jaccuzi à La Guajira.

Cela fait partie de la beauté de cette aventure. Mais si vous aimez votre petit confort en voyage, alors réfléchissez à deux fois avant de venir 😉.

Il est également compliqué de cuisiner des plats végétariens/végétaliens. Si c’est votre cas, préparez-vous à manger du riz avec du riz.

6- De nombreuses heures dans la jeep

La Guajira est vaste et il n’y a pas de routes. Par conséquent, vous passez de nombreuses heures dans la jeep, surtout si la jeep tombe en panne pendant l’aventure.

C’est pourquoi il est important de choisir une bonne agence locale.

Vous pouvez également décider de rester un jour de plus dans le désert de Guajira (4 jours au lieu de 3).

7- Découvrir la culture Wayúu

Les Wayúu sont un peuple indigène qui a lutté avec acharnement pour conserver son territoire. Chaque famille vit dans une Rancheria (ferme) séparée les unes des autres par quelques centaines de mètres. Cela permet de ne pas mélanger le bétail.

Leur mode de vie dans cet environnement hostile est très différent du nôtre.

Les Wayúu vivent en partie de l’artisanat. Les femmes fabriquent de magnifiques sacs dont les couleurs et les formes ont toutes une signification.

tribu wayuu

8- Certains circuits n’incluent pas la culture Wayúu

Les conducteurs de jeep ne sont pas des guides. Certains d’entre eux connaissent très bien la culture Wayúu, même si c’est un savoir qu’ils ont appris au fil des ans.

D’autres conducteurs ne veulent pas interagir avec les voyageurs.

De plus, les autochtones Wayúu sont des gens timides qui ne se mêlent pas beaucoup aux touristes. Sans oublier que personne ne parle anglais à La Guajira.

Cela peut vous donner l’impression que le voyage est un peu « superficiel ».

Heureusement, il est possible de partir avec certains guides locaux pour s’immerger davantage dans la culture Wayúu.

9- Tous les chauffeurs ne sont pas sympathiques

Certaines agences locales sont moins soucieuses du bien-être de leurs clients. Elles baissent leurs prix pour attirer le plus de monde possible, et du coup, les conditions de travail sont moins intéressantes aussi.

Le turnover est plus important entre les chauffeurs et leur mission est uniquement de vous amener du point A au point B.

D’autres entreprises sont tout simplement illégales. Préférez travailler avec une agence locale légitime.

10- Le point le plus au nord de l’Amérique du Sud

Non, on ne peut pas aller plus loin au nord en amérique latine !

Punta Gallinas est connue pour être le point le plus septentrional du continent sud-américain. C’est un endroit sauvage et isolé, où d’énormes dunes de sable s’écrasent dans les Caraïbes et où des flamants roses vivent dans des baies turquoise. Le point le plus septentrional exact est un phare qui peut être visité dans le cadre d’une excursion à Punta Gallinas. C’est quelque chose de se tenir à ce point et de savoir qu’il n’y a plus de nord à visiter en Amérique du Sud !

Je ne sais pas si c’est une raison suffisante pour visiter La Guajira. Mais c’est un truc cool à raconter quand on rentre de voyage.

11- La Guajira est une région appauvrie

Il est difficile de vivre à La Guajira. Il n’y a pas beaucoup de culture, l’eau est rare et le département est négligé par le gouvernement.

Le tourisme responsable est l’une des solutions pour améliorer l’économie de cette région.

 

Comment se rendre à la péninsule de La Guajira ?

La grande ville la plus proche de la péninsule de La Guajira est Santa Marta. L’aéroport de Santa Marta s’appelle Simón Bolívar International Airport et porte le code SMR.

L’aéroport international Simón Bolívar de Santa Marta accueille actuellement des vols réguliers de trois compagnies aériennes différentes avec des vols directs depuis et vers sept destinations différentes.

  • Avianca – Bogotá, Cali, Medellín
  • LATAM – Bogotá, Medellín
  • VivaAir – Bogotá, Bucaramanga, Medellín, Miami, Pereira et San Andrés.

Certains touristes étrangers se rendent également à Santa Marta par la route depuis d’autres villes côtières de Colombie comme Cartagena et Barranquilla. De Cartagena à Santa Marta, il faut compter environ 4 à 6 heures, en fonction du trafic et si vous y allez en voiture, en van ou en bus. En outre, Santa Mara est à au moins 14 heures de bus de Medellín. Je ne vous le recommande donc pas.

Une fois à Santa Marta, si vous vous rendez dans la péninsule de La Guajira, vous pouvez réserver des visites de La Guajira auprès de voyagistes de Santa Marta.

Vous pouvez également prendre un vol direct pour Riohacha, qui est la capitale du département de la Guajira. Mais le petit aéroport Almirante Padilla de Riohacha ne propose que des vols depuis Bogota sur Avianca et VivaAir à partir du 20 décembre 2018. De plus, les bus de Santa Marta à Ricohacha prennent environ trois heures.

Bahia Hondita la guajira colombie

Comment visiter La Guajira, Colombie

Il n’est pas obligatoire de passer par une agence pour visiter La Guajira – même si cela présente de nombreux avantages.

Voyons comment s’y prendre.

1. Visiter La Guajira sans réserver d’excursion

Certains voyageurs n’aiment pas utiliser les services des agences locales. Parfois c’est à cause de l’argent, parfois c’est parce qu’ils veulent être plus  » libres « .

Si c’est votre cas, voici ce que vous devez faire :

  • Se rendre à Cabo de La Vela en transports publics (départ d’Uribia ou 4 vias).
  • Trouvez un chauffeur et une jeep qui partent pour Punta Gallinas. Ils vous ramèneront aussi à Uribia.

Ce n’est pas compliqué si vous parlez espagnol. Cependant, vous ne saurez pas si le chauffeur et la jeep sont corrects. Notez qu’ils ne sont pas des guides. Ils ne vous donnent pas d’explications pendant le trajet.

Être totalement libre et ne prendre des décisions qu’une fois sur place est agréable. Mais il y a trois conditions importantes pour que cela fonctionne bien :

  • Parler espagnol.
  • Avoir du temps.
  • Savoir comment chercher et trouver des informations.

2. Visiter La Guajira avec une agence locale

Il existe des circuits organisés qui partent de Santa Marta, Palomino et Riohacha. Le circuit classique comprend une nuit à Cabo de la Vela et une nuit à Punta Gallinas.

Il faut savoir que les agences de Santa Marta et Palomino sous-traitent à des agences de Riohacha.

Il y a de nombreux avantages à utiliser une bonne agence locale pour visiter une destination éloignée comme La Guajira. Et les prix sont très raisonnables !

En explorant le désert avec une agence digne de confiance, vous éviterez les mauvaises surprises et voyagerez beaucoup plus confortablement.

Exemples de circuits pour visiter La Guarija, Colombie

Le circuit classique dure 3 jours et inclut Cabo de la Vela et Punta Gallinas.
Il s’agit du circuit le plus populaire à Guajira parmi les voyageurs. Il vous permet de découvrir les magnifiques paysages du désert en un minimum de temps. Au programme :

Jour 1 : Visite de Cabo de la Vela et de ses environs (plage de Pilón de Azucar et El Faro)
Jour 2 : Découverte des paysages de Punta Gallinas (Dunes de Taroa, Bahia Hondita)
Jour 3 : Arrêt rapide à Uribia et retour à Riohacha.

Il y a deux inconvénients au circuit classique de 3 jours / 2 nuits : Vous serez dans la jeep pendant de nombreuses heures, et vous aurez peu d’occasions de découvrir la culture Wayúu.

Si vous avez un peu plus de temps, vous pourrez optez pour les options suivantes qui ajoutent chacunes une journée au circuit :

  • Le village de Manaure et ses champs de sel.
  • Journée de Kitesurf : Les voyageurs peuvent prendre une leçon de 5 heures (avec équipement) à Cabo de la Vela ou Punta Gallinas lors de ce circuit.
  • Le parc de Macuira : Le trajet pour s’y rendre est assez éprouvant (car il est long). C’est le prix à payer pour admirer cette magnifique oasis. Au passage, vous aurez une marche de 4 heures avec un guide local.
  • Découverte de la culture Wayúu : Promenade en bateau avec un pêcheur Wayúu + partager le quotidien d’une famille Wayúu

 

Pour conclure sur la Péninsule de La Guajira, Colombie

La péninsule de La Guajira est hors des sentiers battus des touristes étrangers, mais elle vaut la peine d’être visitée, surtout si vous voyagez à Santa Marta, car elle est située à proximité. La Guajira possède de nombreuses plages magnifiques qui sont pour la plupart vides. Et elle offre des paysages étonnants où le désert rencontre la mer.

Nous vous recommandons vivement de participer à une excursion à La Guajira et de ne pas y aller par vos propres moyens. Cependant, ne vous attendez pas à trouver des hôtels 3 étoiles lors d’un circuit à La Guajira. L’hébergement sur les circuits de La Guajira tend à être des hamacs avec peut-être quelques lits disponibles pour un prix supplémentaire. Ne vous attendez pas non plus à ce que votre téléphone portable fonctionne partout.

Comment mettre un sari sans jupon ni chemisier ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous souhaitez savoir comment porter un sari sans jupon ni chemisier. Peut-être n’aimez-vous pas ces vêtements, peut-être fait-il trop chaud pour les porter, peut-être voulez-vous surprendre votre mari, ou vous voulez simplement trouver une alternative au port du chemisier et du jupon. Nous vous aiderons à trouver des alternatives pour mettre un sari sans jupon et un sari sans chemisier. Nous vous apprendrons à nouer un saree sans chemisier et à nouer un saree sans jupon. Alors, lisez bien cet article sur la façon de porter un sari sans jupon.

Étapes à suivre :

1- Comment mettre un sari sans jupon ni chemisier ?

Dans l’Inde ancienne, les saris étaient portés sans jupon ni chemisier, et cela se fait encore dans certaines régions rurales. Les habitants de ces régions ne portent pas le saree sans corsage ni jupon pour être plus séduisants, mais parce qu’il fait chaud et que cela est socialement accepté pour les femmes de tous âges.

Cependant, pour les femmes qui vivent dans les villes, il peut être plus difficile de porter un sari sans jupon ni chemisier.

Tout d’abord, il est important de décider si vous souhaitez porter un sari uniquement, sans chemisier ni jupon, ou si vous souhaitez remplacer le jupon et le chemisier par d’autres articles. Voyons d’abord comment porter un sari sans jupon et sans chemisier, sans rien en dessous.

La première règle générale est la suivante : ne portez rien sous le sari en privé, mais ne sortez pas dans la rue habillée de manière inappropriée. Il est agréable de porter un sari sans jupon pour votre mari, ou pour les personnes qui sont à l’aise avec cela.

Alors, comment mettre un sari sans jupon ni chemisier ? Commençons par le chemisier.

comment mettre un sari sans jupon

2- Comment nouer un sari sans corsage ?

Dans certaines régions comme le Bengale, il arrive que les femmes portent un sari sans blouse à la maison. Voici comment nouer un sari sans corsage.

Il suffit d’enrouler l’extrémité du sari autour de l’épaule. Vous pouvez choisir d’enrouler le sari autour des épaules de manière plus ou moins serrée. Si vous choisissez de le porter serré, il couvrira toute la zone des seins. Si, pour quelque raison que ce soit, vous voulez montrer la zone de la poitrine en portant un sari sans chemisier, enroulez-le de façon lâche.

Maintenant que vous savez comment nouer un sari sans chemisier, voyons comment nouer un sari sans jupon.

3- Comment nouer un saree sans jupon ?

Vous avez plusieurs possibilités pour mettre un sari sans jupon. Gardez simplement à l’esprit que vous devez le border correctement si vous ne voulez pas finir nue, faites plusieurs essais !

  • Vous pouvez simplement faire un nœud avec l’extrémité du saree qui ne porte pas de jupon, puis l’enrouler sur la partie supérieure. Puis plissez et arrangez le pallu comme d’habitude.
  • Vous pouvez aussi attacher le jupon à une ceinture élastique, c’est beaucoup plus facile. Ou bien vous pouvez attacher une bande au sari lui-même.
  • Pour porter un sari sans jupon, vous pouvez porter une ceinture serrée.

Il existe certains styles de saree traditionnels et régionaux qui se portent sans jupon : le style Dhoti, le style Andhra Puja, le style Maharashtrian Nauvari et certains autres styles Tamil et Telegu.
Vous pouvez faire un nœud au niveau de la taille pendant le drapage, le serrer et y glisser les plis.
Si vous voulez vous habiller pour votre mari, vous pouvez envisager de porter un sari transparent sans jupon, ce qui est très sexy, mais élégant.

Voyons les alternatives pour porter un sari sans jupon ni chemisier.

4- Comment mettre un sari sans jupon ni corsage : Alternatives

Si vous ne voulez pas d’un look nu, et que vous cherchez simplement des alternatives à la blouse et au jupon, voici quelques alternatives pour porter un sari sans haut ni jupon :

sari sans jupon ni chemisier

  • Porter un salwar à la place du jupon.
  • Les leggings sont une bonne alternative pour porter un sari sans jupon.
  • Les pantalons et les palazzos sont également de bonnes options à la place du jupon.
  • Une jupe de style lechenga peut également être utilisée à la place du jupon, et elle a l’avantage de donner plus de volume au saree.
  • Pour un saree sans blouse, vous pouvez porter un joli tee-shirt.
  • Pour une version plus sexy du sari sans chemisier, vous pouvez opter pour un soutien-gorge brodé ou un bikini.
  • Si vous souhaitez porter un saree sans chemisier ni jupon, tout en gardant vos parties entièrement couvertes, vous pouvez opter pour des modèles de robe indienne sari. Il s’agit essentiellement d’une robe, d’une seule pièce de tissu, qui ressemble à un saree et couvre tout, et qui a également du volume dans le bas, comme un sari, une blouse et un jupon tout en un.

Pour conclure sur le port de saree sans jupon

Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreuses options pour porter un sari sans chemisier ni jupon !

Premier séjour en Inde : comment parfaire ses vacances ?

Vous souhaitez casser la routine du quotidien et vivre des aventures inoubliables ? L’Inde constitue une destination idéale pour vous. Avec sa culture haute en couleur, son histoire de plusieurs millénaires et ses nombreuses attractions, le pays est à visiter au moins une fois. Pour un premier séjour, il est conseillé de bien choisir les activités à faire et les sites à voir.

Bien préparer ses vacances en Inde : quelques conseils pratiques

Un premier séjour en Inde constitue, généralement, un dépaysement total pour les visiteurs. Afin d’éviter d’être dérouté une fois sur place, pourquoi ne pas faire appel aux services d’une agence de voyages ? En optant pour un voyage avec des professionnels, vous vous assurez de visiter le pays en toute sécurité. En outre, vous n’aurez pas à vous préoccuper des différents détails de votre séjour comme l’hébergement, le transport, mais aussi le circuit. Un séjour avec une agence de voyages vous permet aussi de maîtriser votre budget de vacances tout en découvrant les incontournables du pays. Pour en savoir plus sur les offres, rendez-vous sur inde.marcovasco.fr.

Il est aussi conseillé de bien choisir la période de ses vacances. Pour profiter de son séjour en Inde, pensez à choisir entre octobre et mars. Durant cette période, les pluies de mousson ont cessé. Sur l’ensemble du pays, le climat est largement chaud et sec. Il est aussi conseillé aux voyageurs, surtout aux femmes, de bien choisir les vêtements à mettre une fois sur place. Optez pour des habits longs et amples pour éviter d’attirer les regards sur vous.

Premier séjour en Inde
Premier séjour en Inde

Quels sont les parcs et les réserves naturelles à visiter pendant votre séjour ?

L’Inde est un immense pays qui ne manque pas d’attirer les amoureux de la nature. Il abrite près de 89 parcs nationaux, 13 réserves et plus de 400 sanctuaires de la faune qui se répartissent sur son territoire. Il est impossible de tous les visiter, surtout si vous ne disposez que de peu de temps devant vous. Il devient alors nécessaire d’en choisir quelques-uns. Parmi les plus populaires figure le parc national de Bandhavgarh. Le site se trouve dans le Madhya Pradesh.

Le site se caractérise par une zone tampon de 400 km² et d’une zone centrale de plus de 105 km². Vous y trouverez des crêtes escarpées, des forêts et des prairies ouvertes. Il s’agit d’un site parfait pour faire du safari, surtout pour voir les tigres. Ne manquez pas non plus de faire un tour au parc national de Kanha. Il se trouve aussi dans le Madhya Pradesh et a servi d’inspiration au Livre de la jungle. Un safari dans le parc vous offre l’occasion d’admirer un magnifique paysage, mais aussi des animaux sauvages comme le tigre, les éléphants, les sambars (cerfs)…

Pourquoi visiter le Rajasthan ?

Le Rajasthan est l’un des États les plus populaires de l’Inde. Il se retrouve dans presque tous les circuits lors d’un séjour dans le pays. En effet, sa visite permet de vous plonger doucement dans la culture indienne. Lors d’un passage au Rajasthan, il est impossible de ne pas passer par Jaipur. Aussi connus sous le nom de « la ville rose », il s’agit de la capitale du Rajasthan. Au programme, visitez le Palais des vents, le Fort d’Amber, mais également le City Palace et le Jal Mahal.

Après avoir découvert les richesses de Jaipur, que diriez-vous de prendre le temps de visiter Jodhpur ? La ville bleue propose de belles promenades dans sa vieille ville. Pour compléter votre visite de Jodhpur, rendez-vous à la Forteresse de Meherangarh. Ce site historique abrite un palais, un musée, mais également plusieurs cours. Pour terminer votre visite du Rajasthan, mettez le cap sur Udaipur. La ville blanche est considérée comme étant l’une des plus romantiques de l’Inde avec ses lacs et ses palais.

4 spécialités gastronomiques de Bali à déguster lors de votre séjour

Un séjour à Bali est la promesse de fabuleux moments de détente sur des plages de rêve. Mais une escapade sur cette belle île indonésienne sera également pour vous l’occasion de découvrir une culture riche et passionnante. Comme la cuisine fait partie intégrante de la culture et de l’identité de l’île, elle mérite qu’on y attache une attention particulière. Que vous soyez un véritable gourmand, ou que vous soyez juste un voyageur curieux, ce billet vous invite à découvrir 4 spécialités gastronomiques à déguster au cours de votre voyage à Bali.

Le nasi goreng, un incontournable de la cuisine balinaise

Le nasi goreng est sans doute le plat phare de la cuisine balinaise. Durant votre séjour à Bali et la visite de quelques-uns de ses attraits, vous pouvez les découvrir en visitant ce site, vous ne maquerez pas de trouver l’occasion de déguster le nasi goreng. En effet, il est proposé dans tous les Warung, lesquels sont des sortes de petits restaurants indonésiens.

Cette spécialité culinaire de l’île est composée de riz frit, du poulet, de légumes, d’oignons et d’un œuf sur le plat. Elle est une recette très simple et très économique, mais qui est particulièrement délicieuse. Vous en trouverez un peu partout à travers l’île. Le nasi goreng est le plus souvent consommé au petit-déjeuner par les Balinais.

Le babi guling, le plat familial par excellence

Tout au long de votre exploration de l’île de Bali, vous pourrez trouver, au bord des routes, de petits stands spécialisés avec le panneau « babi guling ». Le babi guling est en fait une sorte de cochon de lait préparé à la broche et relevé de quelques épices. Il s’agit du plat familial par excellence à Bali.

Cette spécialité culinaire est surtout plébiscitée lors des fêtes et illustre parfaitement la culture balinaise. Pour les Balinais, il faut prendre son temps pour apprécier le spectacle de la graisse qui grésille délicatement. Ce mode de cuisson donne à la viande de porc une texture très tendre. Attention, il faut la déguster pendant qu’elle est chaude, car lorsque le babi guling refroidit, sa texture devient plus dure.

Le nasi campur, une spécialité gastronomique indonésienne très populaire

Le nasi campur est un plat indonésien très populaire. Il est en fait une composition d’une poignée de riz avec diverses sortes d’accompagnement, d’ingrédients et de condiments. Le plus souvent, le nasi campur est servi sous forme de buffet, où les clients peuvent choisir librement parmi le large éventail d’assaisonnements.

La plupart du temps, le plat comprend du curry, du poisson ou des crevettes frits, de la viande frite ou en ragoût ainsi qu’un assortiment de crêpes au soja, aux œufs ou aux légumes. Si le nasi campur est un plat national répandu à travers toute l’Indonésie, sa variante balinaise est sans doute l’une des plus connues et des plus succulentes. Ne manquez donc pas de déguster cette spécialité culinaire lors de votre passage à Bali.

Le bebek betutu, un plat balinais très délicat

Durant votre escapade à Bali, ne manquez pas de déguster, au moins une fois le bebek betutut. Cette spécialité culinaire très délicate de la cuisine balinaise est également très coûteuse. D’ailleurs, il est parfois difficile de la trouver. Dans certaines régions de l’île, il vous faudra même la commander à l’avance.

Ce plat traditionnel balinais est caractérisé par un processus de préparation à la fois long et complexe. Il est en fait du canard préparé et farci, cuit à l’étouffée dans une feuille de bananier, ensuite plongé rapidement dans une friture afin de rendre sa peau plus croustillante. Au bout de la cuisson, la viande du canard devient si tendre qu’elle fond dans la bouche.

Road trip en Afrique du Sud : 3 des itinéraires les plus mémorables

Une destination de choix pour faire un safari, l’Afrique du Sud est aussi idéale pour faire un road trip. Ce qui n’a rien de surprenant avec la diversité de ses paysages. Si vous choisissez l’Afrique du Sud lors de votre prochain road trip, pensez à inclure les routes panoramiques suivantes dans votre programme de voyage.

Parcourir la route 62

La route 62 est indéniablement l’un des itinéraires incontournables à l’occasion d’un road trip en Afrique du Sud. Sa particularité est sa situation à travers les vignobles du Cap Wineland et la partie traversant les cols de montagne. Ce qui signifie que la route est très panoramique et dispose beaucoup de choses à voir. Parmi les meilleurs attraits de la route 62, il y a les fermes du Karoo où vous pouvez observer de nombreuses espèces animales, dont des autruches, des moutons, etc.

On retiendra aussi la station thermale de Montagu où détente et dépaysement sont garantis. À cela s’ajoute le parc national du Karoo. Il s’agit d’une aire protégée de 768 km² abritant un bon nombre d’espèces animales. Des antilopes, des élans du Cap, des rhinocéros noirs, des zèbres, des lions, etc. en sont quelques exemples parmi tant d’autres. Avec des paysages atypiques, la réserve naturelle se visite avec un guide. Pour organiser une excursion guidée dans le parc, il est judicieux de passer par une agence de voyages spécialisée comme Afrique du Sud avec Prestige-voyages.com.

La « Route du Panorama »

Ne serait-ce qu’en se fiant à son nom, c’est déjà prometteur. La Route du Panorama est l’une des plus prisées des road trippers qui optent pour un circuit en Afrique du Sud. Non seulement la route est superbe, mais le voyage à travers elle est une expérience à vivre absolument. Ne vous attendez pas toutefois à différentes activités, comme le VTT, la tyrolienne, etc. La Route du Panorama, c’est plutôt un régal pour les yeux. Elle comprend de nombreux points de vue pour apprécier les paysages environnants. Ces derniers étant formés de vallées verdoyantes surmontées de hautes falaises, un lac majestueux, des cascades, etc.

Comme une portion de la route va de Johannesburg au parc national Kruger, la Route du Panorama vous plonge dans un univers de calme et de tranquillité. Eh oui, la parcourir vous permet d’échapper à l’agitation et au chaos dans la ville. Bien qu’elle est très populaire aussi bien auprès des voyageurs que les locaux, elle n’est jamais bondée. Vous profiterez d’une vue bien dégagée pour apprécier les paysages environnants, dont le fond est accentué par les nuages bas. Pour immortaliser les panoramas, pensez à emporter votre appareil photo lors de votre voyage.

Route Panorama Afrique du Sud
Route du Panorama Afrique du Sud

La côte sauvage

Si pour certains la simple mention de ce nom suffit à enflammer un sentiment d’excitation. Pour les autres, ce nom peut créer un sentiment de découragement. Si vous faites partie du deuxième groupe, ne vous laissez pas vous décourager, car la Wild Coast est un itinéraire de choix pour un road trip inoubliable en Afrique du Sud. Se trouvant sur les rives de l’océan Indien, il s’agit d’un tronçon littoral qui s’étend sur 300 km de long. Des deux côtés de la portion littorale, vous profiterez de décor d’une beauté scénique.

Sur la scène, vous trouverez entre autres des baies ensablées, des rivières, des chutes d’eau, forêts primaires, des collines verdoyantes, des dunes rouges, etc. Côté mer, si vous avez la chance, vous pouvez voir les spectacles acrobatiques des dauphins. Pour profiter au maximum de toutes ces merveilles, ne vous hâtez pas. Prenez bien plutôt votre temps. Ajoutez à votre itinéraire la visite des réserves naturelles qui se situent sur le chemin. Les incontournables sont sans conteste Mtamvuna, Silaka, Mkambati, etc. Pensez également à rencontrer la tribu xhosa et découvrez leurs us et coutumes.

Le Top 10 des Attractions Touristiques en Chine

Avec un vaste territoire et une longue histoire, la Chine offre tant à voir et à explorer. Nous avons listé pour vous les 10 principales attractions à ne pas manquer en Chine.

1. La Grande Muraille de Chine à Pékin – La plus longue muraille du monde

Aux yeux de la plupart des voyageurs, vous n’êtes pas allé en Chine si vous n’avez pas escaladé la Grande Muraille.

L’un des symboles emblématiques de la Chine, la Grande Muraille est la plus longue muraille du monde, une prouesse impressionnante de l’architecture défensive ancienne. Son sentier sinueux sur un terrain accidenté et des montagnes escarpées offre des paysages magnifiques. Elle mérite sa place parmi les « Sept nouvelles merveilles du monde » et les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO en Chine.

Le mur s’étend de la frontière occidentale de la Chine jusqu’à la côte est, pour un total d’environ 5 000 km (3 100 miles), mais les sections les mieux intégrées et les mieux préservées sont proches de Beijing. C’est donc ce que l’on entend généralement lorsqu’on parle de la Grande Muraille de Chine.

2. L’armée en terre cuite à Xi’an – Armée souterraine vieille de 2 000 ans

L’armée de terre cuite est restée sous terre pendant plus de 2 000 ans. Cependant, en 1974, les agriculteurs qui creusaient un puits ont découvert l’un des plus grands sites archéologiques du monde. En 1987, il est devenu Patrimoine Culturel Mondial.

C’est important parce que les centaines de modèles détaillés grandeur nature représentent l’armée qui a triomphé de toutes les autres armées chinoises pendant la période des États belligérants (475-221 av. J.-C.) et qui a été le facteur décisif pour former une Chine unie. Il soulève des questions intéressantes sur les raisons pour lesquelles il a été fait, qui vous attendent lorsque vous rencontrerez des soldats du passé en personne.

3. La Cité Interdite à Pékin – Palais impérial pour 24 empereurs

C’était autrefois une « ville-palais » où les gens ordinaires se voyaient interdire l’entrée. Une démonstration extravagante de l’architecture chinoise ancienne, plus de 8000 chambres aux toits dorés sont élégamment conçues et peintes en rouge et jaune.

La Cité Interdite fut le palais impérial des dynasties Ming et Qing pendant 560 ans, jusqu’en 1911. 24 empereurs y vivaient. Patrimoine Culturel Mondial, et aujourd’hui connu sous le nom de « Musée du Palais » parmi les Chinois, c’est une maison au trésor de reliques culturelles et historiques chinoises.

Il est reconnu comme l’un des cinq palais les plus importants au monde (avec le palais de Versailles en France, le palais de Buckingham au Royaume-Uni, la Maison Blanche aux États-Unis et le Kremlin en Russie).

4. Le Bund à Shanghai – Skyline étourdissante, architecture coloniale

Le Bund est l’un des symboles architecturaux les plus reconnaissables de Shanghai. Il met en valeur le monde avec ses bâtiments coloniaux européens et ses gratte-ciel de l’autre côté du Huangpu, abritant l’un des plus importants quartiers d’affaires du monde.

Le Bund était la zone la plus prospère de Shanghai à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Lorsque la première société britannique a ouvert un bureau au Bund en 1846, il est devenu le summum de l’élégance.

5. La rivière Li à Guilin – Le paysage le plus célèbre de Chine

Le paysage karstique le long de la rivière Li a conquis le cœur des artistes. Des générations de peintres et de poètes chinois se sont inspirés de la beauté de la nature, utilisant leurs stylos et leurs pinceaux pour capturer des paysages naturels à couper le souffle.

De nos jours, c’est une destination photographique populaire. Quand les voyageurs chinois cherchent un endroit pour la beauté naturelle, ils pensent d’abord à la rivière Li et à Yangshuo.

La section de 83 kilomètres de long de la rivière Li entre Guilin et Yangshuo est la plus belle. Le paysage fluvial est orné de collines saisissantes, de falaises abruptes et de villages agricoles, et bordé de bosquets de bambous.

La rivière Li a été classée comme l’une des « dix plus grandes merveilles aquatiques du monde » par le magazine America’s National Geographic. Plusieurs personnalités de renommée mondiale ont visité la rivière Li, y compris les anciens présidents américains Bill Clinton et George Bush (senior), et Bill Gates.

6. Pandas géants à Chengdu – le « trésor national » de la Chine

Le panda géant n’est pas seulement profondément aimé par les Chinois, mais aussi par de nombreux étrangers, et pas seulement par les enfants. Bien qu’il existe de nombreux zoos en Chine et ailleurs, où l’on peut voir un panda géant, le meilleur endroit pour les voir est Chengdu – la « ville natale » du panda géant.

Il y a trois endroits où vous pouvez voir des pandas de près : Chengdu Panda Breeding and Research Center, Dujiangyan Panda Valley, et Bifengxia Panda Base.

Le Chengdu Panda Center est situé au nord de la ville, et est plus établi. Bifengxia Panda Base est à 2 heures de Chengdu, a plus de pandas, et vous pouvez voir des pandas plus dans leur habitat naturel. Vous pouvez vous rapprocher encore plus des pandas en suivant un programme de volontariat à Bifengxia ou Dujiangyan Panda Valley, à une heure de Chengdu.

7. Les Montagnes Jaunes près de Shanghai – Merveilles légendaires

Dans l’est de la Chine, près de Shanghai et de Hangzhou, la Yellow Mountain Scenic Area séduit les voyageurs avec ses cinq merveilles : levers de soleil, mers de nuages, rochers aux formes bizarres, pins tordus et sources thermales.

Les Montagnes Jaunes sont les sommets les plus célèbres de Chine et l’un des trois meilleurs parcs nationaux de Chine – les deux autres étant le Parc forestier national de Zhangjiajie et le Parc forestier national Jiuzhaigou. Comparativement aux deux autres parcs nationaux, le parc national de la Montagne-Jaune est plus facile d’accès et, naturellement, plus populaire et plus fréquenté.

Jiuzhaigou, dans la province du Sichuan, à l’ouest de la Chine, est célèbre pour ses lacs multicolores et son feuillage automnal ; le parc forestier national de Zhangjiajie est connu pour ses grotesques piliers rocheux. Si vous êtes à la recherche de paysages de classe mondiale, pensez à les visiter tous.

8. Le Palais du Potala au Tibet – Au cœur du toit du monde

Le Palais du Potala est un symbole du Tibet. En 1994, elle a été déclarée Patrimoine Culturel Mondial par l’UNESCO. C’est un immense trésor de matériaux et d’objets de l’histoire, de la religion, de la culture et de l’art tibétains. Le palais est largement connu pour les précieuses sculptures, peintures murales, écritures, statues bouddhistes, antiquités et bijoux religieux qui s’y trouvent.

9. Port de Victoria à Hong Kong – Une puissante silhouette de gratte-ciel

De Victoria Peak, la vue sur le port de Victoria Peak est sur Hong Kong comme l’ascension de la Grande Muraille l’est sur la Chine ; elle offre la perspective emblématique de la  » haute élévation  » de Hong Kong vers le succès et la prospérité.

Victoria Peak est le meilleur endroit pour avoir une vue aérienne de Hong Kong. Vu du sommet, les scènes de jour et de nuit valent la peine d’être vues. Admirez les gratte-ciel autour du port de Victoria, très fréquenté, qui s’étend vers la Chine continentale. La nuit, le paysage est magnifique, quand la Symphonie des Lumières de différents bâtiments danse à l’unisson.

10. Lac ouest à Hangzhou – Le paradis sur terre

Hangzhou est reconnu comme le « paradis sur terre » de la Chine en raison de la beauté de ses paysages. West Lake a été créé après l’amour des Chinois pour les parcs de style jardin pour les loisirs.

Le lac West Lake est un lieu de tranquillité où l’urbanité devient une silhouette à l’horizon nord-est et des montagnes proches et lointaines l’entourent des trois autres côtés. La pagode occasionnelle et le pont voûté de style chinois ajoutent de l’atmosphère aux allées bordées d’arbres, aux îles verdoyantes et aux collines.

Pour admirer la beauté du lac West, les visiteurs peuvent faire du vélo autour du lac, marcher autour du lac ou faire une courte croisière sur le lac.